dimanche 10 août 2008

Gaïa

Je suis enceinte aujourd'hui de 38 semaines et je commence à vivre ce trac, cette attente de voir naître mon fils... sans avoir aucun contrôle sauf celui de me faire confiance et de faire confiance à notre bébé. C'est ma 2e grossesse, la première étant de jumelles, et avec un accouchement sous anasthésie générale, bref, rien de ce que nous avions imaginé. Déceptions après déceptions, nous nous sommes accrochés à la beauté de ces deux petites filles qui nous comblent de bonheur depuis maintenant presque 3 ans. Alors c'est de confirmer qu'il faut s'attendre à tout, même au pire, mais qu'au bout du compte, une fois nos enfants dans nos bras, l'amour est plus fort que toutes nos déceptions.

Aujourd'hui, j'envisage mon 2e accouchement bien différent! Nous sommes suivis par des sages-femmes (femmes extraordinaires!) et je tenterai un accouchement vaginal après césarienne (AVAC). C'est à force de visualisation positive, méditation et foi que j'accoucherai comme la Terre Mère, que je traverse ces dernières semaines. Bien sûr j'ai quelques inquiétudes... mais l'important est de s'imprégner du moment présent.

Et... petit commentaire sur l'allaitement... Juste à savoir que j'allaiterai encore mon enfant, c'est une motivation en soi pour le mettre au monde! Quelle expérience, oui, animale, symbiotique, comme le prolongement du moment où la mère porte en soi son enfant et où chaque action qu'elle porte le nourrit, autant physiquement qu'émotionnellement. Un bonheur, égoïste? ou égocentrique? Où le monde arrête de tourner, où il n'y a que notre bébé et nous et cette vie que nous poursuivons de lui donner. Quelle sensation!!! J'ai allaité mes jumelles en tandem pendant 15 mois et rien n'aurait pu m'empêcher de le faire. Pas même les 24 premières heures de leur vie où je ne les ai vues que sur photos, et les 48 heures suivantes où je me tirais mon lait aux heures et demi pour les nourrir exclusivement de mon lait...elles étant trop faibles pour téter. Jusqu'au moment où le papa (et là vient toute l'importance de votre rôle messieurs) a insisté auprès des infirmières pour que je puisse enfin prendre mes filles au sein. Persévérez Mamans! C'est vraiment votre enfant qui a le dernier mot. Le personnel hospitalier croyait mes filles trop faibles pour téter, elles ont tenu tête et nous aussi! C'est sous les yeux ébahis des infirmières de la pouponnière que mes deux filles de 4 lbs et de 72h de vie, se sont mises à téter comme des gloutonnes, comme si elles avaient fait ça depuis la nuit des temps! C'est là où notre bonheur a commencé, là où ma confiance de mère s'est amorcée, là où le père, mes filles et moi nous nous sommes liés indépendamment du monde extérieur.

Si j'ai un message à donner à toutes les nouvelles mères, c'est bien: "Courage! Et surtout ne renoncez pas!"

J'ai compris la semaine dernière, qu'il faut savoir faire face à nos peurs et nos souffrances intérieures pour passer à autre chose. Boucler la boucle... Je crois que maintenant que j'ai refait le tour de mon premier accouchement, ce 2e est enfin comme un premier, il se fera en toute beauté, naturellement, facilement et en harmonie avec l'essence même de notre constitution: la Terre.

Femmes de ce monde... ne sommes-nous pas comme la Terre-Mère? Celle-là même qui accouche des millions de fois à la seconde pour donner vie à cette planète? Pourquoi en serait-il autrement pour ce miracle le plus vieux du monde? J'y crois, fondamentalement... et vous?

4 commentaires:

Colombine des bois a dit…

Oui nous sommes femme de la terre
Et il y a en toi toute la puissance de toutes les femmes qui ont accouché avant toi...
Connecte-toi à elles le jour J et elles t'aiderons dans la plus grandiose des actes de générosité: donnez la vie.

mandoline a dit…

Un des plus beaux textes que j'aurai lu de ma vie. Merci. xx

mandoline a dit…

Ce texte... Le cheminement qu'il m'aura donné... Je crois que je vais envisager la possibilité de devenir sage-femme... J'aimerais tellement ca!!!! Merci xx

Marie a dit…

Ton texte m'a vraiment touchée Annie. Je suis émue! Merci pour ce partage, et continue... Pleins de bonheurs à toi.
Marie-Michèle xxx